Nikka whisky, focus sur une marque japonaise légendaire

Illustration Nikka whisky, focus sur une marque japonaise légendaire

La distillerie japonaise Nikka est la marque de whisky japonaise la plus réputée en France et en Europe. L’histoire de la marque est intimement liée à la vie d’un couple aussi mythique qu’atypique.

Masataka Taketsuru est né en 1894. Fils d’une famille de producteurs de saké, il est recruté par la société Settsu Shuzo, pour un nouveau projet excitant : produire le premier whisky japonais. Chimiste de formation, le jeune homme est envoyé en Écosse, dans l’un des berceaux du whisky, afin d’y découvrir le processus de fabrication utilisé et d'en percer ses secrets. Il embarque en juillet 1918 de Kobé au Japon et arrive en Écosse en décembre après avoir visité des exploitations viticoles aux Etats-Unis dans la région de San Francisco.

Couple mythique de la marque NikkaLors de son séjour Écossais, Masataka commence par étudier la chimie à l’Université de Glasgow. Il parcourt l’ensemble du pays pour profiter de l’expérience et du savoir-faire des différentes distilleries qu’il rencontre. Il séjourne notamment dans la région de Speyside, de Campbeltown et dans la ville de Bo’Ness. Au cours de son périple, il fait la rencontre d’une personne qui va changer le cours de sa vie : Jessie Roberta Cowan, surnommée Rita. Jeunes mariés, ils quittent ensemble l’Écosse et retournent au Japon. Ils débarquent dans le port de Kobé en novembre 1920.

Malheureusement à leur retour, la société Settsu Shuzo qui avait investi pour que Masataka découvre le whisky en Écosse, doit renoncer à son projet de produire du whisky authentique au Japon, en raison des récessions qui ont suivi la Première Guerre Mondiale. En 1922, Masataka quitte l’entreprise et rejoint l’année suivante, en 1923, l’entreprise Kotobukiya, qui était à la recherche de quelqu'un capable de produire du whisky. Il est recruté pour un contrat de 10 ans. Cette entreprise encore peu connue, sera renommée plus tard Suntory et deviendra l’une des plus grandes entreprises de spiritueux du monde. Profitant de son expérience unique au Japon, il supervise les travaux de construction de la distillerie Yamazaki. Elle est achevée en 1924.

Carte des distilleries de la marque Nikka

Le contrat de Masataka avec l’entreprise Kotobukiya arrivant à terme, sa femme Rita l’encourage à réaliser son rêve : construire sa propre distillerie sur l’île d’Hokkaïdo. C’est sur l’île septentrionale du Japon que Masataka trouve le site parfait afin de construire sa distillerie idéale. Pour sa première distillerie, Masataka Taketsuru recherchait des conditions se rapprochant de celles de l’Écosse, là où il avait lui-même tout appris. Ce lieu extraordinaire bénéficie d’un climat rude et froid, où l’air marin laisse son empreinte sur des whiskies à fort tempérament et où les tourbières étaient à l’origine des notes fumées. Il fonde Dai Nippon Kaju le 2 juillet ????, et la construction de la distillerie Yoichi, dans la petite ville éponyme située en bord de mer, est achevée en octobre 1934. La distillation débute en 1936. Yoichi est une distillerie bâtie dans le pur respect des traditions écossaises.

En attendant la commercialisation du premier whisky, une activité est mise en place autour des jus de fruits à base de pommes locales de Hokkaido. Initialement nommé Dai Nippon Kaju, signifiant la grande fabrique de jus japonais, la société adoptera définitivement le nom de Nikka Whisky en 1952. En réalité, c’est un diminutif de Ni-ppon et de Ka-ju. Historiquement, ce nom apparaît déjà sur les étiquettes du premier whisky lancé en 1940.

En 1961, Rita décède à l’âge de 64 ans. Profondément attristé, Masataka compense son chagrin en dédiant toute son énergie au perfectionnement de ses whiskies. Tout au long de sa vie, Rita, la femme de Masataka a apporté un soutien sans faille à son mari, tout en faisant de son mieux pour s’adapter à une culture très différente de la sienne.

Suite au succès des premiers whiskies, Masataka se lance dans une nouvelle aventure : construire une deuxième distillerie. Celle-ci est située au Nord de l’île d’Honshu dans la ville d’Aoba et porte le nom de Miyagikyo. Sa construction est achevée en 1969. Le climat rude de Yoichi contraste avec les collines et forêts paisibles de la région de la distillerie de Miyagikyo, reconnue pour son air pur, mais surtout son eau cristalline qui a finalement séduit Masataka après trois années de recherche.

Nikka, whisky japonais

Masataka Taketsuru, fondateur de Nikka Whisky décède seulement 10 ans après la construction de sa deuxième distillerie, à l’âge de 85 ans en 1979. Dans l’esprit collectif des Japonais, il restera à jamais le père fondateur du whisky japonais, et son héritage perdure encore aujourd’hui à travers l’équipe Nikka Whisky, qui continue d’innover tout en restant fidèle à la philosophie de Masataka à sa recherche d’excellence.

Retrouvez ci-dessous les produits Nikka whisky disponibles immédiatement dans la boutique Klac :

Découvrir les whiskies Nikka

Publié avec passion et panache le 30/07/2019.

Chèque cadeau Klac

Le chèque cadeau Klac est la bonne idée qui fera plaisir à tous les coups !