J.Bally

Célèbre dans le monde entier pour sa bouteille triangulaire, J.Bally est l'une des plus anciennes distilleries de la Martinique.

J. Bally est une distillerie de rhum très ancienne de l'île de la Martinique. Son histoire démarre en 1774 avec la fondation de l'habitation sucrière de Lajus. Découvrir rhum J. Bally

En 1917, un jeune ingénieur de l'école centrale de Paris, Jacques Bally, acquiert et reprend en main le domaine. Il y installe dans les années qui suivent une distillerie et équipe cette dernière d'une colonne créole qu'il fabrique lui-même. L'objectif est alors clair : produire le meilleur rhum. En 1925, J. Bally s'étend en reprenant le domaine Dariste. Les rhums de la marque se développent bien, mais la crise des années 1930 freine les perspectives. La marque se spécialise alors dans les rhums vieux de qualité. S'inspirant des techniques d’élaboration du cognac, c'est la première distillerie à se lancer véritablement dans les rhums vieux et à systématiquement placer en fûts une partie de la production de chaque année. C'est également à cette époque que la célèbre bouteille pyramidale, qui fait encore aujourd'hui la signature de la marque, a été lancée. Le fondateur de la marque décède en 1964 et son fils Jean ne peut pas reprendre la gestion de cette dernière car déjà occupé sur d'autres activités professionnelles. C'est Gérard Assier de Pompignan qui en reprend la gestion.

Rhum J. Bally

Aujourd'hui, la distillerie J. Bally a disparu. Les rhums sont toujours produits sous le nom J. Bally, mais par la distillerie Saint James depuis 1987 selon des spécifications bien précises tant en termes de distillation que de vieillissement. La colonne créole originale J. Bally est toujours utilisée. Le rhum pur jus de canne à sucre de la marque profite depuis 1996 de l’Appellation d’Origine Contrôlée Martinique (AOC Martinique).

Le plus vieux millésime de rhum de la marque date de 1924 : J. Bally 1924. Le rhum embouteillé sous ce millésime serait un rhum vieux de plus de 6 ans d'âge.